Expériences

Ville de Laval

Ville de Laval

Depuis le printemps 2018, la Ville de Laval a adhéré à la « Convention mondiale des maires pour le climat et l’énergie ».

La Ville de Laval est la première ville au Canada à offrir des subventions à l’achat de voitures électriques et de vélos à assistance électrique, ce qui démontre sa volonté de prendre le virage électrique.

Déjà utilisatrice de quelques véhicules hybrides électriques, le projet de « Flotte rechargeable de l’IVI » a permis à notre organisation de faire essayer ce type de véhicules à différents employés susceptibles d’être des utilisateurs futurs. Les informations, commentaires et impressions, nous permettrons de faire une meilleure intégration dans notre flotte au cours des prochaines années.

Hadi Hakim, directeur du Service des travaux publics, Ville de Laval.
Rôtisserie St-Hubert de Piedmont

Rôtisserie St-Hubert de Piedmont

Nous avons fait l’essai de Flotte Rechargeable pour les livraisons de notre rôtisserie du 23 juillet au 10 août 2018. Chaque véhicule était assigné à une borne niveau 2, sauf la Spark qui était assignée à la borne de recharge rapide (BRCC). Nous avons parcouru 7332 km pendant les 3 semaines de l’essai. Les livraisons des commandes étaient dans 5 villes de mon territoire de livraison, en montagne comme en ville.

Dans l’ensemble, l’essai s’est bien déroulé et il n’y a pas eu d’enjeux majeurs avec la gestion de la recharge : il suffit de rebrancher la voiture à chaque fois que l’on revient au restaurant. Cependant, la borne rapide nécessitait l’utilisation d’une application mobile pour la démarrer, ce qui n’est vraiment pas pratique. Dans un contexte d’utilisation intensive, il serait plus simple que la borne débute la charge simplement en la brachant à la voiture, comme c’est le cas pour les bornes régulières.

La majorité des livreurs ont beaucoup apprécié de tester les différents véhicules, plusieurs commentaires positifs sont ressortis de leur expérience. Pour ma part, il serait possible que des véhicules électriques fassent partie de ma flotte de véhicules de livraison dans les prochaines années.

Karen Monette, Directrice générale, Rôtisserie St-Hubert de Piedmont.
Ville de Saint-Jérôme

Ville de Saint-Jérôme

 « C’est une fierté pour Saint-Jérôme d’être la première ville au Québec à participer à ce projet pilote d’envergure.

Pourquoi payer plus cher pour un véhicule avec une large autonomie lorsqu’une voiture avec une plus petite charge ferait amplement le travail? Le projet de l’IVI nous permettra d’économiser d’importants montants en achetant les bons véhicules pour les bonnes tâches.

En étudiant les trajets actuels, le nombre de kilomètres parcourus par jour et les habitudes de conduite, nous serons mieux éclairés quant aux choix qui s’offrent à nous en matière de flotte électrique. »

Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, Vidéotron.
Aéroport de Montréal

Aéroport de Montréal

Aéroport de Montréal a fait l’essai de 5 véhicules électriques dans le cadre du projet Flotte Rechargeable. 3 véhicules étaient basés à l’aéroport de Dorval tandis que deux autres étaient basés à l’aéroport de Mirabel.

À Dorval, nous avons utilisé les bornes déjà en place car Aéroport de Montréal a déjà débuté un processus d’électrification de sa flotte. À Mirabel, nous avons installés temporairement deux bornes niveau 2.

Dans l’ensemble, l’essai s’est bien déroulé. En ayant plusieurs modèles, il a été possible de mieux saisir les avantages et les limites de chacun des modèles. Il aurait été intéressant de pouvoir essayer une camionnette électrique mais il n’en existe pas sur le marché grand public pour l’instant.

, Aéroport de Montréal.
Vidéotron

Vidéotron

 « Vidéotron à fait l’essai de véhicules électriques dans le projet  »Flotte rechargeable » de l’Institut du Véhicule Innovant, pendant près de 3 semaines. Nous avions 5 véhicules à notre disposition prêté par l’IVI pour que nos superviseurs des différents départements en fassent l’essai afin de valider si nous pouvions dans un avenir rapprocher changer une partie de notre parc de véhicule pour des VÉ.

La plupart des commentaires des personnes qui les ont essayés étaient « nous avons peur de manquer d’autonomie » mais personne n’a été proche de manquer d’autonomie durant l’essai. Nous avions même l’opportunité d’utiliser les bornes du Circuit électrique avec un mot de passe fournie par l’IVI; ce qui n’a pas été nécessaire.

Alors dans l’ensemble tout à bien été perçu par les utilisateurs, les essais ce sont bien déroulés et nous allons commencer notre virage vers les VÉ cette année : nous allons faire l’achat d’une dizaine de VÉ d’ici fin 2018.

Merci à l’IVI pour ce projet. »

Martin Dagenais - Superviseur Acquisition & disposition de véhicules, Vidéotron, Vidéotron.
Peterbilt Excellence

Peterbilt Excellence

« Peterbilt Excellence a testé 5 voitures électriques dans le contexte de ses opérations. Les voitures étaient assignées à des représentants aux pièces dans des territoires de différentes tailles. Il est rapidement apparu que les véhicules à faible autonomie (Smart – 93 km | Spark – 132 km) n’étaient pas appropriés pour cet usage. Ces véhicules sont plus adaptés pour les livraisons et courses à partir ou entre les différents lieux d’affaire de Peterbilt Excellence.

Notre représentant avec le plus grand territoire a parcouru 5 169 km avec la Bolt (383 km d’autonomie) en trois semaines, soit une moyenne de 345 km par jour ouvrable! Toutefois, cela nécessitait plus de planification pour les déplacements et la recharge. Il y avait donc une perte de flexibilité qui nous empêchait par exemple de répondre à une demande de rencontre le jour même (« cold call »). Dans ce contexte d’utilisation, il faut que l’autonomie du véhicule sélectionné prévoie une marge de manœuvre suffisante pour ne pas gêner les opérations. »

Pierre Bachand, Superviseur - Maintenance des bâtiments, Peterbilt Excellence.
Cascades

Cascades

« Nous avons eu la chance de faire l’essai de neuf véhicules 100 % électriques pendant trois semaines. L’arrivée d’autant de voitures « vertes » a suscité un bel engouement auprès des employés de nos unités de Kingsey Falls. La répartition des voitures a été faite en fonction de leur utilisation potentielle et ont servi autant pour des déplacements corporatifs locaux que sur de plus longues distances. L’expérience a été très positive, assez pour considérer le remplacement de véhicules à essence par des véhicules électriques. »

Marie-Eve Chapdelaine, Conseillère en développement, CASCADES CANADA ULC.
Armoires Tremblay

Armoires Tremblay

« La majorité de l’équipe a grandement apprécié la conduite des véhicules et leur autonomie n’a pas soulevé de craintes, excepté pour une employée qui était censée aller passer une fin de semaine à Québec avec l’une des voitures. Elle a changé d’idée, car le temps de recharge l’aurait trop ralenti dans ses déplacements. De mon côté, j’ai fait un aller-retour à Cowansville (environ 160 km), j’ai effectué la recharge sur mon heure de souper. J’ai profité de cet arrêt pour faire quelques estimés, ça ne m’a donc pas fait perdre de temps. Notre expérience a été très positive et nous a confirmée qu’on veut se tourner vers les véhicules électriques.  »

Patrick Tremblay, Cuisiniste VPDG, Armoires Tremblay.
STIM

STIM

« Nous avons beaucoup apprécié notre expérience avec le projet Flotte Rechargeable. Si certains employés avaient des réticences à utiliser les voitures électriques, dès le premier essai, ils ont tous été enchantés. La voiture électrique pourrait être une option intéressante pour nos courts déplacements. Cependant, comme nous devons souvent nous déplacer dans plusieurs régions du Québec, dont Montréal et le Saguenay, nous envisageons d’abord d’intégrer des hybrides rechargeables dans notre flotte. »

Eric Bisson, directeur services achats et atelier, STIM Sherbrooke.
Bell Canada

Bell Canada

Bell est au cœur de l’innovation et c’est avec cet élément en tête que nous avons participé au projet Flotte Rechargeable de l’IVI.  Ce fût une occasion intéressante de faire l’essai de véhicules 100 % électriques dans un contexte de flotte corporative. Cela nous a également permis d’acquérir plus d’information sur le volet économique et les gains environnementaux d’une telle technologie.

Marc Duchesne, Vice-Président, Sûreté et responsabilité, Bell Canada.